marcel barang

Chronique télé

In French on 02/04/2011 at 11:59 am

C’était jeudi soir, ‘Mots croisés’ sur TV5. Croisés, les mots ? Carambolés, superposés, plutôt, si bien que trop souvent on oyait moult mais n’entravait que dalle, pour une bonne part grâce au présentateur, un certain Calvi, si !, avec ses lazzis le plus souvent aussi intelligents que déplacés
(Déjà,  l’an dernier, j’avais tiqué à ses idées reçues sur nos « chemises rouges » et la façon dont il voulait à toute force les imposer à ses invités qui, tous, en savaient plus que lui.)
et ses « chtt ! chtt ! » qui rajoutaient au babil babélien de mélenchon-pas-le-désir-avec-le-pen-pons. Moyennant quoi tout le monde à la fin s’est félicité d’avoir d’aléas jacté best. Ça rapporte combien, au fait, une heure de salivation à la télé ?
Ce que j’ai bien entendu, en revanche, c’est qu’une certaine Morano, dans le civil sous-ministre chargée d’occuper les chômeurs, est brouillée avec la grammaire et pas féministe pour un soutif : pas une fois elle n’a daigné attribuer aux sujets féminins l’accord du verbe au participe passé que la langue française leur octroie sans doute parce qu’elles ne le revendiquent pas.
Pour autant que j’aie compris les arguments des uns et des autres, je me suis surpris à donner raison tour à tour ozuns et ozautres, Le Pen comprise (quand elle parlait de guerre civile en Lybie du fait des tribus dominantes, c’est tout), avec une préférence quand même pour l’écologiste, qui a tenu les seuls propos non-hypocrites de la soirée sur l’abomination du nucléaire et les solutions alternatives qui s’imposent.

(Eh, dis, Marcel, où tu vas, comme ça ? Ton blog, c’est la langue. Si tu te mets à exprimer tes idées sur la marche du monde comme il glose et claudique…)

La veille ou l’avant-veille, au lieu de cliquer outre, j’ai suivi l’émission ‘Courts Séjours’, vu que la Thaïlande était au menu. J’ai rarement entendu autant de balivernes en moins de cinq minutes.
Paraît qu’ici on mâche du bétel « qui donne bonne haleine » à longueur de journée, qu’on grignote à toute heure du jour et de l’ennui, que la couleur locale est garantie authentique sous cellophane estampillée. Bref, des énormités, à force d’exceptions montées en épingle et de clichés certifiés conformes par l’Office du tourisme – tandis que ce soir-là des centaines de touristes maronnaient dans le Sud inondé que le porte-avions dont le pays s’enorgueillit depuis des lustres trouvait enfin à s’employer à les aller secourir, que l’on en était à la énième mort suspecte de touriste étranger à Phuket (pou-kéte) ou Chiang Mai (tchieng maille) par défenestration ou empoisonnement alimentaire, my dear Watson, qu’on risque sa peau à traverser dans les clous ou l’hosto à fouler les embuches du trottoir, qu’il meurt en un seul long week-end ici sur les routes plus de quidams qu’en un an en France, que… Faut-il que je continue ?
Le plus drôle, ce fut la voix off féminine, belge à l’ouïe, qui nous parlait de « nonante houit pour cent » mais qui, ayant manifestement suivi des cours de diction sur le tas, nous vantait les mérites d’un bled appelé « uh ! ah ! inn ! ». J’ai mis un moment à comprendre qu’il s’agissait de Hua Hin, qui se prononce tout simplement ‘oua-ine’.

J’ai rien contre les Belges, d’ailleurs Brel aurait pu être mon meilleur ami si je l’avais connu, et je les comprends quand même, ce qui n’est pas toujours le cas des Québécois (heureusement, leurs films sont sous-titrés en français !) ni des lippus d’Afrique francophage (mangeurs de mots français) dont les films sont désopilants à force de sonner école maternelle et pourrait faire mieux.

Eh ben dis dong, Ma’cel !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: