marcel barang

Journée Gavroche

In French on 24/03/2011 at 12:33 am

.
Pour une fois, bloguons français.
J’ai passé l’essentiel de la journée à langer Gavroche pour qu’il soit propre sur lui, tout enfant du ruisseau qu’il soit.
Cela a commencé hier nuit vers 23 heures, avant que la pluie nocturne ne ramène la température à un niveau quasi-polaire : 23°C sous abri à la mi-journée, 26°C à présent.
Depuis, une vingtaine de pages, tous les échos vitaux de Machin Buri et de Nakhon Chose, plus – trahis-je ici un secret de boutique ? – un exposé très sage sinon poignant sur les doléances des gays du cru : tout ce qu’il faut savoir sur les homos (sapiens ou pas ; honteux, paisibles ou querelleurs) dans leurs déclinaisons locales, toms et dîs chez les femelles, kateuils et autres transgenres dans les cas douteux. Les bisexuels, à n’en pas douter, feront la couv’ d’un prochain numéro.
L’exercice est plutôt barbant : dans ce dépistage de coquilles sur pages de sable pas très fin, les perles qui font rire sont rares. Qu’un agent immobilier ne sache pas comment orthographier ‘de plain-pied’, qu’une telle aligne les clichés avec alacrité et se risque parfois à des mixtures détonantes (‘il a plus d’une carte à son arc’), que j’endigue le sida galopant du franglais dans ce qui se veut une publication d’expression française où on préfère parler d’halibut plutôt que de fénan, de bacalao plutôt que de morue sèche, que j’insiste sur des apostrophes courbes ou sur une standardisation des numéros de téléphone, adresses de courriel ou titres d’ouvrages – tout cela n’est pas très folichon.
C’est vrai que Gavroche n’a pas l’exclusivité des fautes de frappe ou de langue, si j’en juge par la lecture du Monde en ligne. J’en arrive à en dénicher jusque dans les dictionnaires. Ainsi l’Oxford-Hachette qui me sert de bible digitale affirme-t-il que le pluriel d’année-lumière est années-lumières, ce que même le correcteur orthographique de l’ordi rejette. Des lumières, de nos jours, y’en a plus qu’une, et de vitesse constante et unique.

Cette intorsion à la logique m’en rappelle une autre, qui me hérisse chaque fois que la vois sur la page ou, pire, que je l’entends dans ses variantes aux bulletins d’info de RFI ou de TV5. TV5 justement, qui hier soir nous disait de je ne sais plus où que « plus d’un million de personnes a été évacué » : c’est donc le million qu’on évacue, pas les personnes ?

Mais voici que Gavroche me bazarde encore deux pages. Juste un coup d’œil, et voici qu’apparaît « en terme de », que je dois bien avoir corrigé cent fois : ici, c’est le pluriel qu’il faut.

PS : J’ai dû interrompre ce court billet pour recevoir un visiteur, si bien que la nuit ici a changé de jour : pour « hier » lire « avant-hier ».

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: