marcel barang

Festival Cabrel – 11

In English, French, Reading matters on 01/02/2011 at 8:41 pm

.

De la magie des mots et du dénuement musical. C’est sur youtube.com/watch?v=85lKsSCZm4k.

Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai – Francis Cabrel – 1994

I’ve loved you, I love you and I always will

Mon enfant nue sur les galets
Le vent dans tes cheveux défaits
Comme un printemps sur mon trajet
Un diamant tombé d’un coffret
Seule la lumière pourrait
Défaire nos repères secrets
Ou mes doigts pris sur tes poignets
Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai

My child naked on the pebbles
Wind in your hair in disarray
Like springtime along my way
A diamond fallen from a casket
Only the light might
Undo our secret landmarks
Or my fingers caught on your wrists
I’ve loved you, I love you and I always will

Et quoi que tu fasses
L’amour est partout où tu regardes
Dans les moindres recoins de l’espace
Dans le moindre rêve où tu t’attardes
L’amour comme s’il en pleuvait
Nu sur les galets

And whatever you do
Love is everywhere you look
In the remotest corners of space
In the flimsiest dream you linger in
Love coming in thick and fast
Naked on the pebbles

Le ciel prétend qu’il te connaît
Il est si beau c’est sûrement vrai
Lui qui ne s’approche jamais
Je l’ai vu pris dans tes filets
Le monde a tellement de regrets
Tellement de choses qu’on promet
Une seule pour laquelle je suis fait
Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai

The sky claims that it knows you
It is so fine it must be true
Though it never gets near
I saw it caught in your nets
The world has so many regrets
So many things people promise
The only one I’m born to keep
I’ve loved you, I love you and I always will

Et quoi que tu fasses
L’amour est partout où tu regardes
Dans les moindres recoins de l’espace
Dans le moindre rêve où tu t’attardes
L’amour comme s’il en pleuvait
Nu sur les galets

And whatever you do
Love is everywhere you look
In the remotest corners of space
In the flimsiest dream you linger in
Love coming in thick and fast
Naked on the pebbles

On s’envolera du même quai
Les yeux dans les mêmes reflets
Pour cette vie et celle d’après
Tu seras mon unique projet
Je m’en irai poser tes portraits
À tous les plafonds de tous les palais
Sur tous les murs que je trouverai
Et juste en dessous j’écrirai
Que seule la lumière pourrait…
Et mes doigts pris sur tes poignets
Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai

We’ll fly out from the same dock
Our eyes on the same shimmers
For this life and for the next
You’ll be my single project
I’ll go and hang your portraits
On all the ceilings of all palaces
On all the walls I find
And just underneath I’ll write
That only light might—
And my fingers caught on your wrists
I’ve loved you, I love you and I always will

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: